Polynesian Songs and Chants

Rurutu

Yves Lemaitre. AMBIGUITÉ ET CHANSONS POLYNÉSIENNES DE RURUTU // Cah. O.R.S.T.O.M., sér. Sci. hum., wol. XIII,n2, 1.976: 113-123.
Teie te parau, ē ta'u va'ine14
Pāra'i māite i te 'are12
'Aere 'o'i au nā te moana13
E. 'imi i le moni farāni11
' te nioni [arārani tā'u e iītau18
'Ia ō atu ā i rolo11
To'eto'e miii, veravera ma'ana14
Tē 'a'a'oroma'i nei ati12
Nā lā'u 'ere, lū'u va'inea14
Te 'aumārū nei au11
Ecoule-moi ma femme,9
Reste bien à la maison.8
Je m'en vais de par les mers8
Pour chercher de l'argent français.10
C'est de l'argent français que je veux me procurer.16
Il faut que je m'y emploie,10
La mer est froide, le soleil est brûlant12
Je patiente,5
Pour toi ma chérie, ma femme,10
Je me sens réconforté.5
Pa'ī tērā e tere i'o nā tua16
E lāne tā'u nu'a i'o11
Tā'u 'i'o ra'a alu ta'u tāne14
Tī muri tē 'a'aiere ra12
Maila'i auē, maita'i ē14
Maila'i tō ani ra'a mai12
Ta'oio tāua i teie nei pō16
Il est un bateau qui navigue au large,17
J'ai un amant à bord.6
Quand j'ai aperçu mon amant,10
II était à l'arrière, il barrait.11
Oh quel bonheur, quel bonheur,11
Quel bonheur que tu m'aies fait une demande18
Nous avons dormi ensemble cette nuit13
E po'ipo'i noa a'e9
Nā ie moa iti8
'Ōtara noa mai7
'A'a'ē iti iāua11
Jusqu'au matin6
Le coq2
A chanté2
Et nous nous sommes senti gênés.9
'A'atupu ra 'oe Māui tāne14
I. iīta'i Tiurai ra'i12
'Oro'a ra'i 'ana'ana9
'E tōna (?) ato'a 'ēti'i11
Tītau mai nei (i) te va'ine ā nu'a17
'E iāpili 'a'a'ō10
'Ja oti tā 'oe Tiurai11
'A'a'o'i i ā 'u i ta'u are13
'E aro'a puuroa iātou13
'Ia tae te taime reva ra'a12
Tu as donné, Mâui5
Une grande fкte.5
Somptueuse réjouissance,10
Avec toute la famille.9
Tu as voulu une femme а l'est10
Oui t'a tenu compagnie.10
Quand ta fкie s'est terminée,9
Tu m'as reconduite а la maison.11
Nous nous sommes fait nos adieux13
Quand vint le moment de partir.9
'Aere 'o'i au i la'u ta'ito13
E 'apai tō 'oe 'ina'aro12
Tē 'a'apa'o noa nei rā vau14
Te va'ine rimo mai i te pō12
Tāpe'a i te rima 'etau11
nāna i tīnapenape10
— Je vais moi aussi à la pêche à l'épuiseUe.15
— Que tes désirs t'y accompagnent.8
— Je ne prête attention,7
Qu'aux femmes qui se promènent la nuit13
Je prends par le bras gauche.8
Celle qui me fait signe.9
'Aere (a)tura nā Nu'utau ē14
tōpata 'ia uau e te ua ē15
Mana'o (a)iura vau i la'u va'ine15
'A'a'o'i i ā 'u i rnuri ē13
pitopito tē vai nei10
Te mana'o tārī i ā na12
J'allais vers Nu'utau8
La pluie m'a mouillé de ses gouttes13
Alors j'ai pensé à ma bien-aimée11
Et je suis revenu en arrière11
Petit bouton, il y a7
L'idée est de le pendre.7
E ia'aia rā ia o Rēnē tāne18
I te iāmuta ra'a i te pa'ari14
'A'amau 'ia ra te Niu-o-tōtara15
Mea tūrēni maita'i11
Patē nā ni'a, patē nā raro14
'Ana'ana te poro o te naero12
Monsieur René est un charpentier sans pareil 15
Pour faire du bel ouvrage.11
Le navire Niu-o-lôtara a été lancé,11
Il est construit bien droit. 9
Cogne dessus, cogne dessous, 9
La tête du clou brille.7
'Aere ri'i vau i Te-vai-pā13
'Āito ri'i vau i te rēni12
Nā vai mau (a)tura9
Te rēni mau6
Nā 'oe ta'u va'ine ili ē13
'Etu'etu 'e panapana9
Tapa turi 'aere i raro10
Tapa iuri 'aere i raro roa13
I ā 'oe ia'u va'ine iti ē15
Je suis allé à Te-vai-pâ7
Et j'ai mesuré la ligne.8
Alors à qui, vraiment,7
Appartient la ligne exacte ?10
C'est à loi ma femme chérie8
Palpitations et tressaillements.11
Je suis tombé à genoux.7
Je suis tombé à genoux par terre,10
Près de loi ma femme chérie.8
Tura'i 'ōfera te mea o māmā15
I te vā'i tītāpou ra'a13
Tōrīrī te ua i nu'a i'o14
Nā tu'a'a ra Mi'iura10
Te pū ia'i ra, te pū piti ra13
'A tomo i roto tō'u 'are11
Vā'i ra'a ia, MWura iti ē13
Te-vai-pā'ī, Te-vai-pururu13
I vai 'opu ra'a nōna10
'Ei nānē ra'a nō te mau pōti'i17
Tāmā i tōna tino10
'ua au te 'a'uti i le pāpārfa15
Te 'uru o te va'ine Mi'i'ura12
Il a fait tomber à la renverse la chose de14
Dans un endroit en pente.8
Une pluie fine est tombée.10
Sur les deux moitiés de Mi'i'ura,12
La première cité, la seconde cité.10
Elle est entrée dans ma maison.10
Ce cher Mi'i'ura est un lieu sacré.12
Te-vai-pâ'ï, Te-vai-pururu9
Sont les eaux qui le baignent,11
Pour que s'y mêlent nombreuses,9
Les filles qui lavent son corps.9
Quel plaisir de leur baiser les jouesl15
Ainsi sont les femmes de Mi'i'ura.12
Nā vai 'a^ariro te mea o māmā16
I tūtau ra'a manuā ē13
Tāpiri tāua i te pae porōmu16
'Ua pa'a'ina te 'io muri ra ē14
Ta'u ani ra'a atu i ā 'oe māmā17
'Aiia rā 'oe pi'i mai ē14
'Āmara iērā pātētē noa16
Te mea o māmā ri'i au12
Qui a changé la chose de mon amie12
En mouillage de bateau de guerre.15
Nous étions tous deux au bord de la roule,16
Tu as entendu siffler derrière loi.12
Et quand je l'ai fait une demande,13
Tu ne m'as pas appelé.6
Il est un marteau, qui cogne sans cesse14
La chose de mon amie.8